Pauvre de moi

La vie de blogueuse n’est pas toujours facile. Lorsque j’ai créé ce blog en novembre dernier, j’étais remplie d’enthousiasme et pensais déjà à tous les billets que j’allais écrire. En janvier, je notais ici même que j’espérais tenir la résolution suivante : publier au moins un billet par semaine. M’installant dans un joyeux rythme, j’étais persuadée que rien de fâcheux ne pouvait m’arriver.

Et puis patatras, voilà que mes certitudes, qui me semblaient pourtant si solides, se sont effondrées sans crier gare le dimanche 27 février : aucun billet ne serait publié dans la semaine. Et s’il n’y avait pas eu le Flash TOM, actualité aussi impérieuse qu’essentielle, l’attente d’un nouveau billet aurait été encore plus grande.

Je sais, cher lecteur, chère lectrice, cette affirmation cruelle n’es pas digne d’une series addict. Et j’avoue qu’il ne m’a pas été aisé de me regarder dans la glace, après avoir tant failli à ma mission. Mais n’aie crainte, cet écart de conduite saura me servir de leçon et me voilà déjà avec des idées de billet plein la tête (enfin j’en ai au moins une ou deux qui traînent pas loin).

Malheureusement, le spectre angoissant du billet non publié n’est jamais bien loin…

Share

2 réponses sur “Pauvre de moi”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *