Découvrir les battle d’impro grâce à Hero Corp, quoi de mieux ?

Et oui, cher lecteur, chère lectrice, il va une nouvelle fois être question de mes petits chouchous de la série Hero Corp dans ce billet. Mais en bonne Astiera qui se respecte, il pouvait difficilement en être autrement.

Le 31 mars, l’équipe d’Hero Corp affrontait la Ligue majeure d’improvisation (LMI) sur la scène de La Cigale. Une occasion à ne pas manquer pour la fan que je suis, et je n’ai pas été déçue.

Je n’avais jamais assisté à une battle d’impro et imaginais dans les grandes lignes ce qui m’attendait.
Dès l’entrée dans la salle, le ton est donné : chaque spectateur reçoit sont petit package du spectateur de battle d’impro certifié. Pour les novices, cela peut quelque peu surprendre : un carton à double face pour voter, je peux comprendre. Mais quelle est donc l’utilité du chausson (surtout que dans mon cas, j’ai hérité d’un chausson bien déchiré) ?

Une fois installée, je découvre la scène ou plutôt la patinoire. Et oui, cher lecteur, chère lectrice, tu as bien lu patinoire. Saehe que la batttle d’impro a été inventée par des Québecquois et je ne t’apprendrai rien en te disant que les Québecquois adorent le hockey sur glace. La battle d’impro reprend donc les codes du hockey : les joueurs s’affrontent sur une patinoire, ils portent des maillots avec leur nom et leur numéro, les arbitres ont la tenue réglementaire et les entraîneurs sont en costume.

Les règles sont assez simples : des équipes de 4 joueurs (2 filles et 2 garçons) et 1 entraîneur par équipe. Du côté d’Hero Corp, nous trouvions Simon Astier (capitaine), Arnaud Joyet, Jennie-Anne Walker (petite Québecquoise déjà vue dans un des bonus du coffret collector et accessoirement compagne d’Arnaud Joyet, mais comme je ne suis ni Voici, ni Gala, j’arrêterai là ces considérations people) et Arnaud Tsamère. Ces joyeux drilles étaient coachés par Sébastien Lalanne (qui porte à merveille le costard) et Alban Lenoir (aux mollets impressionnants. Attendez, ce n’est pas ma faute si on voyait très bien ses mollets ;)).
Comme tu as pu le noter, cher lecteur, chère lectrice, l’équipe Hero Corp suit parfaitement les règles avec 1 seule fille et 2 entraîneurs… Le capitaine expliquera qu’il y a effectivement un seul entraîneur, en la personne de Sébastien Lalanne, et qu’Alban Lenoir est l’atout intimidation. En clair, il est là pour défoncer la gueule des adversaires !

Qui dit battle, dit échauffement et chaque équipe est déjà concentrée (ou pas…).

Du côté de la LMI, la concentration domine
Du côté d’Hero Corp, on mise tout sur le collectif…
… on parle stratégie…
… on peaufine la technique de la coiffure…
… on travaille la souplesse du dos, tout en maîtrise bien sûr.

Mais surtout, qui dit Hero Corp, dit super héros !

Image de prévisualisation YouTube

Les choses sérieuses commencent et c’est parti pour deux manches de 45 minutes. Les règles : l’arbitre donne à chaque fois le thème (plus loufoques les uns que les autres), impro mixte ou comparée, le nombre de joueurs autorisés, s’il y a une contrainte ou pas et la durée.
L’équipe Hero Corp avait fort à faire face à la LMI, dont les membres ont, l’air de rien, un titre de champions du monde à leur palmarès. Mais chaque équipe a donné le meilleur d’elle-même et nous a offert du grand spectacle et j’ai bien aimé l’humour noir de la LMI (qui lui a parfois valu un lancé de chausson…). Mention spéciale à Simon Astier et Jennie-Anne Walker qui ont proposé une “Mutant Dance”, dont eux seuls ont le secret lol

Allez, petit échantillon avec une impro signée Simon Astier/Arnaud Tsamère.

L’heure du verdict a sonné : l’équipe Hero Corp remporte la battle. Je sais, les fans de la série étaient présents en masse, mais cela n’est pas la raison principale de sa victoire (la preuve, j’ai voté pour la LMI à plusieurs reprises). Ils ont été bons et puis c’est tout !
Arnaud Tsamère a été désigné meilleur improvisateur de la soirée (et par Lionnel Astier, la classe quoi !), distinction amplement méritée. Ses interventions et idées étaient toujours aussi inattendues, drôles qu’intelligentes !

Pour finir, voici les discours de fin de battle. On notera que les fans d’Hero Corp ne sont absolument pas surexcités ou monomaniaques…

Image de prévisualisation YouTube
Share

Une réponse sur “Découvrir les battle d’impro grâce à Hero Corp, quoi de mieux ?”

  1. Merci de nous avoir fait partagé cette soirée !! Les extraits en disent long sur l'ambiance !!
    Pour une saison 3 tous sur nos petits écrans en juin et septembre !!!!!!!!!!!!!!!!!

Répondre à Llivia Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *