Game of Thrones, une série sur les arcanes du pouvoir comme les autres ?

Series addict qui me lit, tu n’as pas pu passer à côté de la diffusion de Game of Thrones sur HBO et Orange Cinéma Séries. Lecteur fidèle (ou égaré), ce titre ne te dit peut-être rien, mais ta curiosité est piquée au vif ? Soyez comblés mes amis, ce billet est fait pour vous !

Game of Thrones nous plonge dans les arcanes du pouvoir d’un monde imaginaire et médiéval où complots, assassinats, alliances et trahisons sont la règle, mais pas seulement…

Lire la suite

Share

X-Men First Class, le film de super héros que j’ai aimé

Je sais, je sais, ce billet peut laisser perplexe. Tout d’abord publier deux billets si rapprochés, cela ne m’était encore jamais arrivé (heu enfin, je crois…). Ensuite, oui, je sais qu’X-Men First Class est un film et que mon blog parle de série. Vous me prenez pour un quiche ou quoi ? Et puis, je n’ai pas à me justifier, la ligne éditoriale ne regarde que moi, sacrebleu. Mais comme j’ai un forte tendance à la psychorigidité chronique, je vais vous prouver que ce billet a toute sa place ici !

Lire la suite

Share

Sanctuary, une série fun à découvrir

Aujourd’hui, cher lecteur, chère lectrice, je vais te parler d’une série pour laquelle j’ai de la tendresse, j’ai nommé Sanctuary. Série diffusée sur SyFy et dont la troisième saison se termine bientôt.

ATTENTION SPOILERS

LA FAUTE À STARGATE

Pourquoi j’évoque Stargate ? Et bien tout simplement parce que c’est ce qui m’a poussée à regarder cette nouvelle série de SF. Le pourquoi du comment ? Sanctuary est produite par la même équipe que Stargate et Amanda Tapping (cette chère Samantha Carter) tient le rôle principal. Ceux qui me lisent depuis quelque temps connaissent mon amour pour la porte des étoiles, je n’ai donc pas hésité une seconde.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Le docteur Helen Magnus dirige the Sanctuary, un endroit aussi mystérieux qu’influent dans lequel sont regroupées/protégées/neutralisées des créatures étranges, nommées abnormals. Helen Magnus consacre sa vie à leur étude et est persuadée que ces créatures sont la clé de l’évolution de l’espèce humaine.

Helen Magnus (Amanda Tapping) est une femme mystérieuse : alors qu’elle vit depuis l’époque Victorienne, elle est pour le commun des mortels, une quadra dans la fleur de l’âge. Le secret de Magnus fait partie des nombreuses intrigues de Sanctuary.

Will Zimmerman (Robin Dunne) À la base, Will bosse avec la police pour analyser les scènes de crimes, car ce jeune homme a un talent : il voit les détails qui échappent aux autres. Désolée d’en décevoir certains, mais il ne dispose pas d’un super pouvoir,  il arrive à décrypter des détails. Il est aussi doué avec le langage corporel. Bref, Wiil passe pour un illuminé auprès de ses collègues, car il est persuadé que certaines enquêtes impliquent des êtres étranges. Et alors que tout fout le camp (sa copine le plaque, il est de plus en plus isolée), il est recruté par Helen Magnus. Sa découverte du Sanctuaire est assez difficile au début, mais il prend peu à peu goût à l’aventure et devient un des piliers de l’équipe.

Bigfoot (Christopher Heyerdhal) Ce charmant Yéti a été recueilli par Helen Magnus et est devenu son assistant, intendant, garde du corps et ami fidèle. D’apparence un peu bourru, il est très attaché à chaque membre de l’équipe. Accessoirement, il aime jouer aux jeu vidéo et faire la cuisine.

Henry Foss (Ryan Robbins) Il est le loup-garou geek de l’histoire. Véritable génie, il maîtrise l’art de l’informatique, du hacking et peut fabriquer toutes sortes d’armes (un vrai petit MacGyver). Son côté loup-garou l’effraie et il se bat pour le contenir.

Ashley Magnus (Emilie Ullerup) Cette chère Ashley est la fille d’Helen et de John Druitt (sa naissance est elle aussi mystérieuse). Contrairement à sa mère qui est réfléchie et 100 % scientifique, Ashley prend son pied à dégommer du dangereux abnormal. Plus le défi est relevé, plus elle s’éclate à le tenter et à le réussir.

John Druitt (Christopher Heyerdhal) Grand amour d’Helen, il a la faculté de se téléporter. Ce don a tout de même un sacré revers : il cause des lésions cérébrales qui ont fait de lui le tueur en série le plus célèbre de l’histoire, j’ai nommé Jack l’Éventreur.

Kate Freelander (Agam Darshi) La rencontre de Kate avec le reste de l’équipe ne se fait pas sous les meilleurs auspices. Voleuse travaillant pour le plus offrant, elle se trouve sur le chemin d’Helen et Will et n’est pas très encline à les aider. Mais avec le temps, cette impulsive et combattante tête brûlée trouvera sa place.

DU FUN, DU FUN ET ENCORE DU FUN

Je vais d’abord me débarrasser du sujet qui fâche. Sanctuary est une série avec peu de moyens. Et qui dit série de science-fiction avec peu de moyens, dit effets spéciaux cheep. Alors oui, les décors et personnages en images de synthèse ne sont pas toujours réussis, oui, les costumes de certaines créatures peuvent paraître grossiers. Mais le charme de cette série ne réside pas dans ses effets spéciaux.

Le charme de cette série réside dans les histoires qu’elle raconte. Chaque saison est composée d’un fil rouge et de stand-alone (épisodes qui se suffisent à eux-mêmes). Les fils rouges mêlent passé et présent, des univers différents, des abnormals dont la puissance peut être destructrice et l’importance pour l’équilibre de la planète est fondamentale. Les stand-alone sont souvent des clins d’œil à des genres et manient l’humour.

Le charme de cette série réside dans les personnages et les relations qu’ils tissent. Tous les personnages sont touchants de même que le lien qui les unit. Je les aime tous et je prends un très grand plaisir à suivre leurs aventures. La complicité entre les personnages vient certainement de la complicité entre les acteurs et toute l’équipe. Cette vidéo en est la preuve :

Image de prévisualisation YouTube

Si ce petit billet vous a convaincu, je vous conseille vivement de regarder NRJ12 le dimanche à partir de 14 h. En plus, vous pourrez même la voir en VO.

Allez, pour finir, le générique de la première saison

Image de prévisualisation YouTube
Share