Game of Thrones, une série sur les arcanes du pouvoir comme les autres ?

Series addict qui me lit, tu n’as pas pu passer à côté de la diffusion de Game of Thrones sur HBO et Orange Cinéma Séries. Lecteur fidèle (ou égaré), ce titre ne te dit peut-être rien, mais ta curiosité est piquée au vif ? Soyez comblés mes amis, ce billet est fait pour vous !

Game of Thrones nous plonge dans les arcanes du pouvoir d’un monde imaginaire et médiéval où complots, assassinats, alliances et trahisons sont la règle, mais pas seulement…

LES SÉRIES HISTORIQUES, UN GENRE QUI NE M’ENCHANTE PAS PLUS QUE ÇA

Ces dernières années, les séries historiques prennent de plus en plus d’ampleur.

Rome
Cette série a été lancé par HBO en 2005. Gros moyens financiers, costumes, certains décors réalisés dans la Cineccita, ô combien mythique studio italien (une petite partie de ces décors seront d’ailleurs réutilisés par Alexandre Astier pour une partie des scènes romaines du Livre VI et Kaamelott), reconstitution historique… Le succès, public et critique, est vite au rendez-vous et Rome révolutionne le genre.
Mais voilà, je ne suis pas une fan absolue des séries historiques et pourtant j’adore l’histoire, surtout celle de l’Égypte ancienne et l’antiquité. Mais voilà, je préfère regarder des documentaires sur des fouilles et des découvertes archéologiques que de découvrir en fiction la vie de ces personnages pourtant si intéressants. Je sais, cela semble totalement illogique, mais c’est ainsi.
Je n’ai donc pas regardé Rome au moment de sa sortie. Il se trouve qu’Arte la diffuse actuellement tous les mercredis par tranches de 3 épisodes. Les éloges étant aussi unanimes que nombreux, j’ai décidé de regarder le pilot. Et ce que je craignais est arrivé : je n’ai absolument pas accroché à l’histoire. Certes, les images sont belles, certes on se croirait en pleine Rome antique, mais les personnages sont froids, incapables de susciter la moindre empathie. Et moi, si je n’éprouve pas d’empathie pour des personnages, je ne regarde pas une série. Je ne regarderai donc pas Rome.

The Tudors
La chaîne Showtime a bien vu qu’HBO avait fait un coup avec Rome et a décidé de creuser le sillon. Elle sort donc The Tudors en 2007. Cette fois-ci, on quitte les sénateurs romains pour la cour anglaise d’Henri VIII. Les intrigues et conspirations sont toujours aussi présentes et ce cher roi a une nette fascination pour les décapitations, surtout celles de ses épouses.
Cette fois, j’ai regardé la première saison, mais de nouveau, les personnages m’ont paru bien froids. Je n’ai donc pas poursuivi l’aventure.

Spartacus
En 2010, la modeste chaîne Starz décide elle aussi de jouer la carte de la série historique avec Spartacus : Blood and Sand. Comme son nom l’indique, elle parle du célèbre gladiateur. Et qui dot gladiateur, dit combats à mort et corps hautement huilés. En clair, la violence et le sexe sont des éléments clés de cette série. Là encore, je ne suis pas allée plus loin que le pilot.

The Borgias
La dernière-née des séries historiques vient de Showtime avec The Borgias. Retour en Italie, mais à la Renaissance cette fois-ci et montre les intrigues en vue de l’élection du nouveau pape de l’époque.
Les critiques sont là encore plutôt élogieuses, mais je n’ai même pas regardé le pilot.

POURQUOI J’AI ÉTÉ TOTALEMENT EMBALLÉE PAR GAME OF THRONES

Tu l’as bien compris, cher lecteur, chère lectrice, si Game of Thrones avait été une série historique comme les autres, je n’y aurais certainement pas jeté le coin d’un œil. Et pourtant, plusieurs mois avant sa diffusion, mon impatience était déjà grande et je guettais toute nouvelle image et toute nouvelle vidéo. Pensez donc, une épopée d’heroic fantasy présentée comme le Seigneur des anneaux en série et avec Sean Bean (Boromir dans le Seigneur des anneaux) dans l’un des rôles principaux, il n’en fallait guère plus pour m’enthousiasmer. Il se révèle que l’analogie avec la trilogie de Tolkien est trompeuse, mais cela n’enlève rien à la grande qualité de cette série.

Lorsque les premiers trailers sont sortis, j’avais hâte de découvrir ce que cela allait donner.

Image de prévisualisation YouTube

Alors, certes, Game of Thrones nous parle de la soif de pouvoir qui pousse hommes et femmes aux pires trahisons. Certes, le pilot peut sembler un peu compliqué avec ses très nombreux personnages. Certes, les scènes « bavardes » insistant beaucoup sur les enjeux et la psychologie des personnages sont nombreuses dans les premiers épisodes et l’action peut sembler lente à arriver (mais alors lorsqu’elle arrive, autant vous dire que ça dépote sévère). Mais aucun de ses pseudos défauts ne m’a empêchée de plonger dans l’univers des 7 Royaumes et de craindre l’inéluctable retour de l’hiver.

Mais Game of Thrones a une grande qualité qui manque cruellement à ses consœurs : les personnages sont attachants et pas seulement les gentils de l’histoire. J’ai tout de suite ressenti de l’empathie pour nombre d’entre eux et chose rare dans une série de ce genre pour être signalée, les enfants ont une réelle place dans l’histoire et sont fort bien interprétés.

À titre d’exemple, voici mes deux chouchous.

Tout d’abord Aria, fille de Ned Stark, gouverneur du Nord. Aria est une fille, mais elle aurait préféré naître garçon. Contrairement à sa sœur Sansa, qui se plie sans problème à sa condition, Aria ne rêve que de maîtriser l’art de manier l’épée et ne supporte pas l’idée d’être une épouse rangée. J’ai tout de suite craqué pour cette petite fille, sans doute parce qu’elle me rappelle assez celle que j’étais.

Il y a aussi Tyrion Lannister, nain de son état. Le principal tour de force est de faire de lui un personnage à part entière et pas seulement un bouffon, comme c’est souvent le cas. Ce cher Tyrion est supposé être dans le camp des méchants, mais son humour, son intelligence, son empathie pour les rejetés et ses fêlures le rendent diablement sympathique.

Je pourrai encore écrire des lignes et des lignes sur Game of Thrones, mais je préfère vous laisser le plaisir de découvrir tout le bonheur que procure cette série par vous-mêmes (bon ok, j’ai peut-être un peu la flemme de pondre un long billet :p).

Enfin, voilà, la première saison s’est achevée il y a peu et je dois attendre un an avant de retrouver ces chers héros pour la saison 2. Un an à attendre avant de pouvoir profiter du merveilleux générique, une vraie réussite. La preuve.

Image de prévisualisation YouTube
Share

6 réflexions au sujet de « Game of Thrones, une série sur les arcanes du pouvoir comme les autres ? »

  1. un très bon article,
    Concernant Rome, Je pense que Games of Thrones lui doit beaucoup, elle ouvert la voie à la fiction « historique » sur les networks.
    Concernant le coté froid des persos, c’est je pense du au fait que la série se voulait proche d’une certaine réalité historique (dans sa première saison) l’intrigue politique prenant le pas sur les développement des persos
    Je te conseille de regarder la série dans son ensemble, ça change en saison 2 niveaux relations des personnages.

  2. Je regarde la série sur Orange Cinéma (je frime) tous les dimanche soirs, en évitant les spoilers de ceux qui ont déjà vu toute la saison. Les scènes avec les Starks et au Mur sont pas mal tournées, mais j’ai beaucoup de mal avec le kitch des Dothrakis et les caricatures des Lannisters.
    Parfois j’ai carrément des flashs de Kaamelott en voyant certains personnages, pas toi?
    Robert Baratheon Léodagan ?
    Jon Snow Arthur ?
    Petyr Baelish Venec ? (il tient un bordel en plus…)
    Samwell Tarly Karadoc ? (pour le combat psychologique sans doute)
    C’est simplement physique, mais je ne peux pas m’empêcher de leur trouver d’autres ressemblances.

    PS : tu aimes commencer tes phrases par « Mais voilà », non? Mais voilà, garre aux répétitions! 😉

    Be seeing you,
    Mentine

  3. [MARKED AS SPAM BY ANTISPAM BEE | Server IP]
    Très bonne série, fidèle aux livres!! Pour les intéressés, il s’agit de la saga « trône de fer », que je ne peux que conseiller.
    Et comme ma petite Astiera, j’avoue avoir un faible pr le perso d’Arya :))
    Bonne continuation avec tes petits billets, c’est toujours un plaisir de te lire!
    bizooOoo

  4. @Faraksen : merci pour le commentaire et le compliment ! Je sais bien que j’ai tort de condamner Rome aussi rapidement et je reconnais qu’elle a révolutionné le genre. Mais si je ne suis pas tout de suite emballée, j’ai du mal à m’accrocher. Rassure-toi, rien n’est encore totalement perdu.

    @Mentine : c’est vrai que les Dothrakis sont l’archétype (cliché) des barbares, mais bon, une société vénérant les canassons, c’est toujours suspect lol Je serai un peu moins sévère pour les Lannister, sauf pour le Geoffrey. Et encore, il est surtout le résultat de son éducation. Je ne sais pas à quel épisode tu en es, mais au fil de la saison, je trouve que le comportement des jumeaux infernaux prend plus de sens et au final, je les trouve intéressants (d’un autre côté, j’ai souvent un penchant pour les méchants).
    En ce qui concerne les ressemblances avec Kaamelott au niveau du physique des acteurs, je t’avoue que je n’y avais pas songé avant que tu n’en parles lol (ce qui est une véritable honte pour la Kaamelott addict que je suis, mais tu n’es pas à un affront près de ma part :p).
    Et merci de souligner un de mes tics d’écriture, je tâcherai d’être plus vigilante à l’avenir.

    @Sand : j’avoue, je n’ai pas parlé de l’oeuvre originale, ce qui est à la limite de l’erreur impardonnable, au moins, grâce à toi, cet oubli est réparé. Et merci pour ton compliment, cela fait toujours bien plaisir !

  5. Alors je ne partage pas ton avis sur Rome, que je trouve excellente, surtout la S1.
    Et oui les personnages de Game of Thrones sont tous attachants, Tyrion Lannister en tête. Et les pires ordures sont aussi excellents. Peu de personnages manichéens, des décor et costume bluffants (même si parfois c’est un peu kitch comme le dit mentine, ca paaaaasse:) )
    Et moi non plus je n’ai pas réussi a suivre the Borgias et the Tudors.
    J’avais commencé la serie Camelot, qui a démarré en même temps que GoT, mais ça va être difficile d’y revenir apres la claque que GoT a mit ua genre Heroic Fantasy.

    Allez hop, maintenant tu regarde Sons of Anarchy ou Breaking Bad! Au boulot!

  6. Grave erreur que de s’être arrêtée qu’au pilot de spartacus. La série est franchement géniale, si on peut faire abstraction des scènes « érotiques » ou « gores ». Les scénarios sont bien travaillés et réservent bien des surprises. On adore détester les méchants, supers calculateurs, même les gentils sont parfois méchants. Puis bon du 6-pack huilé, ça fait toujours plaisir!

Répondre à Mentine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *