Hero Corp, symptôme d’un système dépassé ?

Non, cher lecteur, chère lectrice, tu ne rêves pas, un deuxième billet dans la même semaine ! Je sais, c’est tout bonnement incroyable. Et oui, je vais une nouvelle fois parler d’Hero Corp.

Mais comment ne pas faire autrement, alors que Simon Astier était présent au Comic Con le jeudi pour un commentaire audio d’un épisode de la saison 2 (l »épisode 12 pour être précis) et le dimanche en tant que membre du jury du Cosplay show (Cosplay show qui a réservé une belle surprise : la présence d’Alexandre Astier avec un costume on ne peut plus travaillé…) et pour une séance de dédicaces. Et qui dit présence au Comic Con, dit interviews et annonces.

La principale annonce qui a ravi la fan que je suis : la porte s’entrouvre pour une saison 3, saison, qui aux dernières nouvelles, était morte et enterrée. Mais ce possible sauvetage est suspendu à un seul impératif, celui des audiences. En effet, Comédie! va rediffuser la série en septembre et si les audiences sont suffisantes, alors une troisième saison sera peut-être produite. En marge, France4 a profité du Comic Con pour programmer deux nuits-marathon Hero Corp (l’intégralité de la saison 1 le 2 juillet et l’intégralité de la saison 2 le 9 juillet). Mais Simon Astier le dit lui-même (il me l’a d’ailleurs confirmé au détour d’un stand) : ces nuits Hero Corp ne servent à rien et France4, qui ne s’est jamais vraiment investie pour la série, s’est désengagée depuis. Le salut viendra donc de Comédie!

LE PUBLIC D’HERO CORP, BÉNÉDICTION OU MALÉDICTION ?

Cette question a été posée à Simon Astier lors d’une interview groupée lors du Comic Con (interview que vous pouvez voir sur le site de Reviewer.fr ou écouter dans le podcast Kultur Breakdown).

Le public d’Hero Corp est un public fidèle et engagé qui n’a jamais accepté l’arrêt de la série. Les campagnes Pinage Event, les déplacements en masse lors des séances de dédicaces, la mobilisation sur Facebook et Twitter, ont fini par faire entendre la voix des fans.

Les fans d’Hero Corp achètent en nombre les DVD. Mais voilà, les fans d’Hero Corp ne regardent pas en nombre Comédie! et ont piraté en nombre la série. Comme le souligne Simon Astier, ces fans appartiennent pour la plupart à la jeune génération pour qui le téléchargement est un moyen normal de diffusion, sans même envisager une seconde que cela puisse s’apparenter à du vol. Il est vrai que les fans sont assez jeunes (on prend d’ailleurs un bon coup de vieux en séance de dédicaces 😉 ) et ils n’ont pas toujours les moyens de s’abonner à Comédie! Sans compter que les chaînes (et en particulier France4) n’ont pas toujours joué le jeu de la promo ne permettant pas de bien identifier les dates et horaires de diffusion.

AÙ-DELÀ DU PIRATAGE, UNE NOUVELLE MANIÈRE DE CONSOMMER LA TÉLÉVISION ?

L’industrie du disque a été totalement transformée par la dématérialisation de la musique et la globalisation du format .mp3 et des baladeurs numériques. Les grandes majors peinent toujours à retrouver leur équilibre et à trouver de nouveaux modes de consommation.

Et s’il en était de même pour la télévision ?

Je le répète, le public d’Hero Corp est jeune et souvent hyperconnecté. Sa manière de consommer la télévision est différente de celle des générations précédente et il est assez difficile de le coincer devant sa télé à une heure précise, un jour précis. Les chaînes évoluent quelque peu sur ce sujet : Canal+ a lancé depuis quelques années sont système de Canal+ à la demande, presque toutes les chaînes rediffusent sur un portail Internet leurs programme durant la semaine qui suit la première diffusion. Mais la sacré-sainte audience n’est prise en compte que pour la première diffusion. Cela ne pénalise pas les séries qui visent le public traditionnel des grandes chaînes. En revanche, cela favorise beaucoup moins les séries dont le public a déjà quelque peu déserté la télévision.

Peut-être que dans un avenir plus ou moins proche, la manière de penser la diffusion et la rentabilité changera, mais c’est loin d’être le cas. Alors, pour sauver Hero Corp, il n’y a qu’une seule chose à faire : regarder Comédie! lorsque Comédie! veut qu’on la regarde. Simon Astier l’a dit mieux que moi au micro du Village.

http://www.dailymotion.com/video/xjmkb1
Share

4 réflexions au sujet de « Hero Corp, symptôme d’un système dépassé ? »

  1. Non, tu ne rêves pas, je post un deuxième commentaire dans la même semaine ! 😀
    Tu fais une très bonne analyse de la situation, difficile de mettre du peuple de devant la tv et de surcroît devant Comédie. Vraiment dommage qu’il ne reste que cette solution et que la vente de DVD ne suffit pas :/

  2. Je viens de tomber sur cet article par hasard (en suivant le lien du blog sur Twitter) et je dois dire que c’est bien écrit, la réflexion est très intéressante et j’ai bookmarké et twitté ce lien. Cet article expose bien la situation et mérite d’avoir plus de visibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *