Splitscreen, le podcast audio à ne pas louper ! (et oui, c’est un ordre)

Aujourd’hui, cher lecteur, chère lectrice, je vais une nouvelle fois digresser et ne pas te parler de séries, mais d’un podcast qui, comble de l’hérésie, parle cinéma, j’ai nommé le magnifique Splitscreen. Je sais que certains vont crier au scandale, une sériephile qui titre son blog Series addict, so what ? doit parler exclusivement de séries. C’est pas faux. J’ai plein d’idées de billets relatifs à des séries dans ma besace (et d’autres sujets hérétiques, si, si) mais voilà,  aujourd’hui, j’ai décidé de me faire plaisir et de faire découvrir cette pépite à ceux qui ne la connaîtraient pas encore.

Bref, revenons en à Splitscreen. Un podcast audio, comment ça marche ? Et bien, c’est une émission audio (je sais, cette révélation est assez époustouflante, prenez bien le temps de la digérer) qui est exclusivement disponible sur Internet et qui grâce à la magie d’Internet, trouve très vite sa place dans tout iTunes qui se respecte.

Derrière Splitscreen se cachent les voix d’Hervé (aka Dieu), Gilles (aka Spotifyman) et Olivier (aka Intheblix ou the wookie). Ces trois compères sont des fous de cinéma : effets spéciaux, technique, mise en scène, tout les passionne. Bien sûr, le premier argument pour vous convaincre de les écouter est de vous dire que ce sont des gars en or (enfin, ne le répétez pas trop, surtout au wookie qui va sûrement se la raconter et puis, ils ont quand même un défaut majeur, ils n’accrochent pas à l’univers Stargate, mais passons, la perfection n’existe pas…). Enfin, être quelqu’un de bien, ne signifie pas toujours être talentueux. Et bien figurez-vous qu’ils le sont les bougres !

DES SUJETS PASSIONNANTS ET PARFAITEMENT MAÎTRISÉS

La force de Splitscreen réside dans son concept. Ne cherchez pas de la critique superficielle ou les derniers potins. Au pays des profanateurs de subculture, vous découvrirez des dossiers fournis qui parlent autant aux cinéphiles avertis qu’à tous les autres, seule la curiosité est obligatoire. Les dernières thématiques explorées : Pixar (en deux émissions, et ils auraient pu en faire trois ou quatre, je vous assure), la 3D, Black Swan.

Le résultat est toujours une réussite : un boulot préparatoire impressionnant (voire bluffant, non je n’ai pas peur de m’enflammer), un montage aux petits oignons d’une totale fluidité (et là, on s’incline devant Hervé qui y passe un temps fou), des informations qui fusent de tous les côtés, un bêtisier toujours poilant et surtout, surtout, une intro signée Hervé que tous les fidèles découvrent chaque fois avec délectation. Alors oui, ok, Gilles parle un peu trop et lorsqu’il tente une “certaine boisson qui donne des ailes”, il est tout surexcité (mais bon, c’est le plus jeune de la bande alors il est un peu fou fou, c’est normal).

Une seule chose à retenir de ce billet : foncez découvrir cette émission, vous passerez un très agréable moment en compagnie de ces trois loustics et vous apprendrez énormément de choses. Ce n’est plus si courant de nos jours.

Splitscreen, l’invasion des profanateurs de subculture

Share

2 réponses sur “Splitscreen, le podcast audio à ne pas louper ! (et oui, c’est un ordre)”

  1. nan mais voilà ! c’est exactement ca !!! Quand y’as d’aussi bon arguments tels que les tiens on peut pas juste nous qualifier de Fanboy ( ou de potes qui font de la pub facile 😉 ) ! C’est juste que c’est trop bon un point c’est tout !!!! bien joué topine !!!

  2. …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..(séquence émotion, il en reste sans voix, c’est pas si souvent)
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *