Revoir Alias 20 ans après et aimer Sydney Bristow comme au premier jour


Et oui, cher lecteur, chère lectrice, me voici de retour pour un nouveau billet. Et bien sûr, tu te dis qu’en cette période de reconfinement et de disette de séries de networks américains pour cause de suspension de production due à la pandémie mondiale, je vais écrire sur une série vue sur Netflix. J’aurais pu. Mais non, aujourd’hui, je t’écris au sujet d’une série qui aura 20 ans l’année prochaine et dont la rediffusion de l’intégrale sur AB1 s’est terminée il y a peu. Et pas n’importe quelle série : Alias.

Alors bien sûr, seul.e.s les plus de 30 ans peuvent comprendre mon emballement en évoquant cette série. Il faut bien que tu comprennes, cher lecteur, chère lectrice, qu’Alias a une place toute particulière dans mon cœur et au moment de sa diffusion sur M6, je suis tombée raide dingue de cette série. À tel point que je me suis lancée dans un trafic de VHS vierges données à une collègue de ma mère pour qu’elle puisse m’enregistrer les épisodes en VO sous-titrée qui passaient sur Téva avant M6, tellement il m’était difficile de patienter entre deux saisons.

Alors bien sûr, lorsque j’ai découvert qu’AB1 rediffusait l’intégrale, je ne pouvais pas passer à côté (intégrale qui était d’ailleurs diffusée en même temps que l’intégrale de Charmed sur 6Ter, la TNT sait décidément me parler), surtout qu’en dehors des deux premières saisons, mes souvenirs étaient assez flous voire inexistants, ce qui m’a permis de revoir les dernières saisons comme si c’était la première fois.

Alors bien sûr, en écrivant un billet sur Alias, je pourrais écrire sur les intrigues alambiquées, le délire mystique autour de Rambaldi, les trahisons, les agents double-triple-quadruple, la technologie qui a bien vieilli (et le seul élément de la série qui a vieilli d’ailleurs), Michael Vaughn qui a fait battre mon cœur de jeune midinette (oui, j’avais 21 ans en 2002). Mais ce qui fait Alias avant tout, ce qui lui donne son âme, ce qui fait oublier les éléments WTF de l’intrigue, c’est son héroïne : Sydney Bristow.

Spoilers everywhere

Continuer la lecture de « Revoir Alias 20 ans après et aimer Sydney Bristow comme au premier jour »
Share

Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 1er au 5 juin

La saison dernière, j’ai décidé de redonner vie à ce blog quelque peu délaissé en publiant quasiment chaque semaine un recap en gifs de mon Arrowverse adoré. L’exercice m’a beaucoup amusée, il a également amusé de fidèles lecteurs et lectrices. Du coup, c’est parti pour une deuxième saison qui s’annonce bien remplie avec la fin d’Arrow, l’arrivée de Batwoman et le big crossover annuel qui promet d’être THE BIG crossover annuel de la mort qui tue (cinq épisodes, six séries concernées car oui, Black Lightning entre dans la danse, vive la multiverse, sans oublier la vibe revival de Smallville qui me met déjà en joie !!!!!!). Seule ombre au tableau : la saison 5 de Legends of Tomorrow ne commencera qu’en janvier prochain, que c’est cruel !

Comme lors de la saison précédente, je posterai un recap en gifs à ma sauce des épisodes de l’Arrowverse de la semaine en cours. Je ne ferai pas de résumés complets de chaque épisode, je ne publierai peut-être pas chaque semaine en fonction de l’intérêt des épisodes, et mes moments capturés en gifs dépendront essentiellement de ceux que je trouverai sur le Net (car tu ne pensais quand même pas, cher lecteur, chère lectrice, que j’allais créer moi-même des gifs hein ?). Bref, des billets plaisir sans aucune contrainte !

Et bien sûr, spoilers everywhere !

Continuer la lecture de « Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 1er au 5 juin »
Share

Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 25 au 29 mai

La saison dernière, j’ai décidé de redonner vie à ce blog quelque peu délaissé en publiant quasiment chaque semaine un recap en gifs de mon Arrowverse adoré. L’exercice m’a beaucoup amusée, il a également amusé de fidèles lecteurs et lectrices. Du coup, c’est parti pour une deuxième saison qui s’annonce bien remplie avec la fin d’Arrow, l’arrivée de Batwoman et le big crossover annuel qui promet d’être THE BIG crossover annuel de la mort qui tue (cinq épisodes, six séries concernées car oui, Black Lightning entre dans la danse, vive la multiverse, sans oublier la vibe revival de Smallville qui me met déjà en joie !!!!!!). Seule ombre au tableau : la saison 5 de Legends of Tomorrow ne commencera qu’en janvier prochain, que c’est cruel !

Comme lors de la saison précédente, je posterai un recap en gifs à ma sauce des épisodes de l’Arrowverse de la semaine en cours. Je ne ferai pas de résumés complets de chaque épisode, je ne publierai peut-être pas chaque semaine en fonction de l’intérêt des épisodes, et mes moments capturés en gifs dépendront essentiellement de ceux que je trouverai sur le Net (car tu ne pensais quand même pas, cher lecteur, chère lectrice, que j’allais créer moi-même des gifs hein ?). Bref, des billets plaisir sans aucune contrainte !

Et bien sûr, spoilers everywhere !

Continuer la lecture de « Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 25 au 29 mai »
Share

Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 18 au 22 mai

La saison dernière, j’ai décidé de redonner vie à ce blog quelque peu délaissé en publiant quasiment chaque semaine un recap en gifs de mon Arrowverse adoré. L’exercice m’a beaucoup amusée, il a également amusé de fidèles lecteurs et lectrices. Du coup, c’est parti pour une deuxième saison qui s’annonce bien remplie avec la fin d’Arrow, l’arrivée de Batwoman et le big crossover annuel qui promet d’être THE BIG crossover annuel de la mort qui tue (cinq épisodes, six séries concernées car oui, Black Lightning entre dans la danse, vive la multiverse, sans oublier la vibe revival de Smallville qui me met déjà en joie !!!!!!). Seule ombre au tableau : la saison 5 de Legends of Tomorrow ne commencera qu’en janvier prochain, que c’est cruel !

Comme lors de la saison précédente, je posterai un recap en gifs à ma sauce des épisodes de l’Arrowverse de la semaine en cours. Je ne ferai pas de résumés complets de chaque épisode, je ne publierai peut-être pas chaque semaine en fonction de l’intérêt des épisodes, et mes moments capturés en gifs dépendront essentiellement de ceux que je trouverai sur le Net (car tu ne pensais quand même pas, cher lecteur, chère lectrice, que j’allais créer moi-même des gifs hein ?). Bref, des billets plaisir sans aucune contrainte !

Et bien sûr, spoilers everywhere !

Continuer la lecture de « Mon pseudo recap de l’Arrowverse en gifs Saison 2 – Semaine du 18 au 22 mai »
Share

La Passe-Miroir, mon énorme coup de cœur made in confinement

Et oui, cher lecteur, chère lectrice, voici de nouveau sur ce blog un billet fleuve sans gifs qui ne parle pas de super héros.ïnes de la CW. Un billet fleuve qui ne parle même pas de série télé.

Durant le confinement, j’aurais pu écumer les moindres recoins de Netflix, mais j’ai préféré prendre le temps de faire ce que je ne prends plus vraiment le temps de faire au quotidien : lire. Peu avant le fameux 17 mars 2020, j’avais déjà dans l’idée de commencer la saga littéraire La Passe-Miroir écrite par Christelle Dabos, sur laquelle j’avais vu passer quelques articles ici ou là, en me disant que cela pourrait me plaire. Une fois le confinement décidé, je me suis dit que c’était le meilleur moment pour le faire (en m’appuyant bien sûr en priorité sur le réseau des petites librairies locales dès que cela fut possible).

C’est ainsi que début avril, j’ai en main le premier tome de La Passe-Miroir, aka Les fiancés de l’hiver. Avant de lire les premières lignes, je me doutais que cette saga allait me plaire. En lisant les premières lignes, j’ai vite compris que j’allais adorer cette saga. En lisant ce premier tome, j’ai été totalement investie dans cette histoire et ces personnages.

En lisant ce premier tome, je ne réalisais pas encore à quel point cette saga allait m’emporter, me bouleverser et résonner en moi. Cela faisait bien longtemps qu’un récit fictionnel ne m’avait pas procuré autant d’émotions fortes, et inutile de te préciser, cher lecteur, chère lectrice, que je suis en pleine crise de monomanie obsessionnelle aigüe. Le contexte n’y est sans doute pas totalement étranger. L’heure de lecture quotidienne (oui, j’ai beaucoup pris sur moi pour ne pas dévorer chaque tome trop vite, je voulais passer le plus de temps possible dans cet univers et tu sais, cher lecteur, chère lectrice, qu’en tant que sériephile, l’attente est l’un de mes moteurs), assise sous le cerisier de ma copro m’a permis de m’immerger dans cette histoire et d’enchaîner les quatre tomes, et a sans aucun doute sauvé ma santé mentale durant cette période si particulière.

Je ne comprends toujours pas comment j’ai pu passer si longtemps à côté de cette merveilleuse saga, alors que le premier tome est paru en 2013 !! Mais une chose est sûre, cette lecture restera très longtemps dans ma mémoire. En refermant le quatrième et dernier tome, j’ai été littéralement assaillie d’émotions, l’au revoir à cet univers et ces personnages a été douloureux.

Il était donc totalement inenvisageable que je n’écrive pas un billet fleuve sur ce blog, pour crier tout mon amour pour La Passe-Miroir et te donner envie cher lecteur, chère lectrice, de tenter cette incroyable aventure ! Peu importe que cette saga soit classée dans la catégorie Jeunesse, c’est une merveille ! Il m’a fallu plusieurs jours pour digérer cette intense lecture, mais ça y est, ce billet est né ! Prends ma main cher lecteur, chère lectrice, et bienvenue dans cet univers magique !

Continuer la lecture de « La Passe-Miroir, mon énorme coup de cœur made in confinement »
Share