Le prince Arthur (Merlin) vs le roi Arthur (Kaamelott)

J’avoue, cher lecteur, chère lectrice, cet intitulé de billet peut surprendre. Comparer Merlin et Kaamelott, est-ce bien raisonnable ? À brûle-pourpoint, je te répondrai qu’effectivement, c’est une pure folie seulement motivée par mes monomanies. Mais, tu vas voir cher lecteur, chère lectrice, que je ne suis pas si illuminée que ça (et je ne veux voir personne ricaner, merci).

Merlin et Kaamelott revisitent la légende arthurienne chacune à leur manière et dans des styles diamétralement opposés. Toutefois, ces deux séries se basent sur un même mythe en conservant ses fondamentaux. On peut s’y appuyer pour comparer ces deux personnages, et même, leur trouver des points communs.

Si vous n’avez jamais vu Kaamelott ou Merlin, les spoilers seront légion. D’un autre ôté, quelle idée de n’avoir jamais vu Kaamelott ou Merlin ?

Continuer la lecture de « Le prince Arthur (Merlin) vs le roi Arthur (Kaamelott) »

Share

Hero Corp, symptôme d’un système dépassé ?

Non, cher lecteur, chère lectrice, tu ne rêves pas, un deuxième billet dans la même semaine ! Je sais, c’est tout bonnement incroyable. Et oui, je vais une nouvelle fois parler d’Hero Corp.

Mais comment ne pas faire autrement, alors que Simon Astier était présent au Comic Con le jeudi pour un commentaire audio d’un épisode de la saison 2 (l »épisode 12 pour être précis) et le dimanche en tant que membre du jury du Cosplay show (Cosplay show qui a réservé une belle surprise : la présence d’Alexandre Astier avec un costume on ne peut plus travaillé…) et pour une séance de dédicaces. Et qui dit présence au Comic Con, dit interviews et annonces.

La principale annonce qui a ravi la fan que je suis : la porte s’entrouvre pour une saison 3, saison, qui aux dernières nouvelles, était morte et enterrée. Mais ce possible sauvetage est suspendu à un seul impératif, celui des audiences. En effet, Comédie! va rediffuser la série en septembre et si les audiences sont suffisantes, alors une troisième saison sera peut-être produite. En marge, France4 a profité du Comic Con pour programmer deux nuits-marathon Hero Corp (l’intégralité de la saison 1 le 2 juillet et l’intégralité de la saison 2 le 9 juillet). Mais Simon Astier le dit lui-même (il me l’a d’ailleurs confirmé au détour d’un stand) : ces nuits Hero Corp ne servent à rien et France4, qui ne s’est jamais vraiment investie pour la série, s’est désengagée depuis. Le salut viendra donc de Comédie!

Continuer la lecture de « Hero Corp, symptôme d’un système dépassé ? »

Share

L’art de gouverner au pays de Kaamelott

Non, cher lecteur, chère lectrice, je ne suis pas en train de faire une crise d’Astierite aigüe (je crois d’ailleurs qu’il serait plus juste de parler d’Astierite chronique dans mon cas). Et puis, j’écris bien ce dont j’ai envie sur mon blog, sacrebleu !

Plus sérieusement, en ces temps où des peuples crient leur soif de liberté et en meurent, où des symboles du terrorisme tombent, où nos femmes et nos hommes politiques ont leurs yeux et leurs sondages rivés sur 2012, il me semblait intéressant d’explorer l’exercice du pouvoir grâce au prisme kaamelottien.

Kaamelott, pour beaucoup, ce sont de sympathiques pastilles de 3 minutes présentant des personnages aussi attachants qu’irrésistiblement drôles. Certes, on peut s’arrêter à cette simple lecture. Mais Kaamelott, c’est bien plus que ça. Alexandre Astier a reconnu à de nombreuses reprises que cette série, parce qu’elle s’inscrit dans un passé imaginaire, permet de poser des questions sur le monde d’aujourd’hui. Et parce qu’il est question de royaume, c’est tout naturellement la question de l’exercice du pouvoir qui est particulièrement mis en lumière.

Continuer la lecture de « L’art de gouverner au pays de Kaamelott »

Share

Découvrir les battle d’impro grâce à Hero Corp, quoi de mieux ?

Et oui, cher lecteur, chère lectrice, il va une nouvelle fois être question de mes petits chouchous de la série Hero Corp dans ce billet. Mais en bonne Astiera qui se respecte, il pouvait difficilement en être autrement.

Le 31 mars, l’équipe d’Hero Corp affrontait la Ligue majeure d’improvisation (LMI) sur la scène de La Cigale. Une occasion à ne pas manquer pour la fan que je suis, et je n’ai pas été déçue.

Je n’avais jamais assisté à une battle d’impro et imaginais dans les grandes lignes ce qui m’attendait.
Dès l’entrée dans la salle, le ton est donné : chaque spectateur reçoit sont petit package du spectateur de battle d’impro certifié. Pour les novices, cela peut quelque peu surprendre : un carton à double face pour voter, je peux comprendre. Mais quelle est donc l’utilité du chausson (surtout que dans mon cas, j’ai hérité d’un chausson bien déchiré) ?

Continuer la lecture de « Découvrir les battle d’impro grâce à Hero Corp, quoi de mieux ? »

Share

Hero Corp, c’est fini ?

Je vous en parlais déjà dans mon précédent billet sur les séries françaises, la fin d’Hero Corp semble bien définitive sur Comédie! On doit cette info à John Plissken, qui nous explique les sombres raisons de cette terrible nouvelle.

Les sombres raisons sont bien évidemment pécuniaires : Simon Astier est un garçon formidable et bourré de talent, cela a été un bonheur de travailler avec lui, Hero Corp reste une fierté, mais très peu de monde regarde Hero Corp à l’antenne, donc Hero Corp ne fait pas gagner d’argent. On ne peut nier cette réalité : les fans d’Hero Corp n’ont pas joué le jeu des diffuseurs et ont préféré télécharger plutôt que de payer le sacro-saint abonnement. L’argument semble implacable : ça ne rapporte pas, donc on n’investit pas. Laissons donc de côté la promotion quasi inexistante de la série, sa programmation désastreuse et autres considérations qui semblent secondaires.
Heureusement, Comédie! a trouvé la série bankable qui va lui rapporter gros : Sois riche et tais toi. Quand je vous dis que la France est un pays maudit pour les series addicts, je n’exagère vraiment pas…

Et là, cher lecteur, chère lectrice, tu m’imagines déjà pleurant toutes les lames de mon corps, criant au désespoir, totalement perdue et déboussolée. Je te rassure tout de suite : il n’en est rien.
Il n’en est rien car cela fait un moment que l’avenir de la saison 3 est plus que menacé. Simon Astier ne disait pas autre chose lors des séances de dédicaces pour la sortie du coffret DVD de la saison 2.
Il n’en est rien, car non, Hero Corp, ce n’est pas encore fini. Une BD, façon comics, est prévue pour Noël prochain et racontera ce qui s’est passé 20 ans avant Hero Corp. Une websérie est également dans les tuyaux (bon, ok, ça fait déjà un bail qu’elle aurait dû voir le jour, mais on y croit !).
Il n’en est rien car Simon Astier a été très clair : par respect pour les fans, il compte bien terminer de raconter cette histoire d’une façon ou d’une autre. Certains vont me dire : « Astiera, il dit ça pour être gentil, mais pas sûr qu’il le fasse. » Détrompez-vous, sa reconnaissance et son respect pour les fans (en tant que fan de séries, il sait ce que cela représente pour nous) n’est pas feint.

Fans d’Hero Corp, ne cédez pas au découragement, continuer de soutenir cette série et surtout, achetez la BD !!!!!!!!!!!

Share