Vive le 100e !

 

Et oui, cher lecteur, chère lectrice, c’est avec une certaine émotion que je publie le 100e billet sur ce blog né il y a un peu plus de deux ans.

Je débute ce 100e billet en remerciant chaleureusement le talentueux Pascal Mabille, et son inséparable et inégalable feutre Bob, d’avoir très gentiment accepté de me faire cette très jolie illustration pour donner panache et classe à ce billet pas comme les autres, alors qu’ils croulent sous un agenda bouillonnant de projets. Je ne saurai trop te conseiller, cher lecteur, chère lectrice, de découvrir leur univers tout aussi foisonnant que poétique.

Voilà donc la 100e fois que je t’écris cher lecteur, chère lectrice, sur ce blog qui n’a d’autre prétention que d’être un lieu d’expression de mes emballements, monomanies obsessionnelles, mais aussi interrogations sur la force des récits sériels qui nous réunissent, nous autres sériephiles (et tous les autres bien sûr !).

Dans le monde merveilleux et impitoyable des séries télé, les productions qui arrivent à atteindre 100 épisodes ne sont pas toujours légion. Tout 100e épisode est donc une fête, l’occasion d’offrir un épisode quelque peu spécial : narration qui change de l’ordinaire, réunion d’anciens personnages… Et que dire des séries qui atteignent 200 épisodes ? (oui, cette phrase n’a pour seul but de mentionner que Stargate SG-1 a eu plus de 200 épisodes et est entrée dans le livre des records de la série de science-fiction américaine ayant le plus grand nombre d’épisodes sans interruption avant d’être détrônée par Smallville).

Je profite donc de ce billet commémoratif pour te remercier cher lecteur, chère lectrice de t’arrêter par ici que ce soit de façon totalement délibérée ou au hasard d’une requête Google (parfois loufoque il faut bien le reconnaître). Je remercie tout particulièrement mes fidèles lecteurs et fidèles lectrices qui sont chaque semaine au rendez-vous (même si ok, parfois, je n’arrive pas à poster un billet chaque semaine, mais reconnaissez que cela reste plutôt rare). Et je remercie tout autant celles et ceux qui prennent le temps de me laisser des commentaires, toujours aussi intéressants et agréables à lire.

Je vous donne d’ores et déjà rendez-vous pour le 200e !

Share