Le teasing de la mort qui tue la vie qui fait vivre

Cher lecteur, chère lectrice, cette semaine, tu devras être fort(e) : tu ne liras point de billet de ma part. Je sais, tu vas me dire : « Et en ce moment, je fais quoi, du tricot ? »

Dans ce cas précis, on ne peut point parler de billet, je te fais simplement patienter avant celui de la semaine prochaine. Mais attention, la semaine prochaine, ça va dépoter : de l’exclu, des révélations, de la photo choc, bref Gala et Voici sont sur les dents !

Bon ok, je m’enflamme peut-être un peu. Disons que cette semaine, je n’ai pas eu le temps de te préparer quelque chose qui vaille la peine. Mais promis, la semaine prochaine, tu comprendras pourquoi 😉

Share

Fan absolue de Dexter : c’est grave docteur ?

S’il y a bien une série qui m’a fait l’effet d’un choc dès les premières scènes et qui me plonge irrémédiablement dans un abyssal état de manque à chaque fin de saison, c’est Dexter. Pour ceux qui oseraient ignorer de quoi parle Dexter, je vais vous faire un rapide résumé (mais autant vous dire qu’il va falloir vous mettre au niveau et très vite, car ce genre de lacune frise l’irresponsabilité. Enfin, pour cette fois, je vais faire preuve de mansuétude, mais prenez garde à ne pas vous y habituer).

Le jour, Dexter est un analyste de traces de sang sur les scènes de crime pour la police de Miami et, soyons réalistes, il est le meilleur.

Continuer la lecture de « Fan absolue de Dexter : c’est grave docteur ? »

Share

Robert Carlyle primé pour Stargate Universe (enfin, c’est surtout une bonne excuse pour parler de l’univers Stargate)

La dernière-née de la franchise Stargate a été une nouvelle fois récompensée. Lors des Gemini Awards, Robert Carlyle a reçu le prix du meilleur acteur dans une série dramatique pour son rôle dans Stargate Universe. En tant qu’amatrice de la franchise Stargate, j’en suis ravie car, contrairement à de nombreux fans, j’aime bien Stargate Universe (SGU). Bien plus sombre et lente que Stargate SG-1 (SG-1) et Stargate Atlantis (SGA), ses audiences sont quelque peu à la peine. Pourtant, son approche est intéressante et plus adulte : les créateurs s’attachent plus aux relations entre personnages bloqués sur un vaisseau spatial perdu au confins de l’univers. Ce huit-clos est propice à toutes les situations et les héros sont loin d’être irréprochables.

Vous avez bien lu, je suis fan de la franchise Stargate. Vi vi, celle qui parle de la porte des étoiles permettant de voyager sur d’autres planètes en quelques secondes.

Continuer la lecture de « Robert Carlyle primé pour Stargate Universe (enfin, c’est surtout une bonne excuse pour parler de l’univers Stargate) »

Share