Killjoys, Dark Matter : deux séries de SF faites pour moi

killjoys05

Tu ne le sais peut-être pas, cher lecteur, chère lectrice, mais j’ai une tendresse toute particulière pour les séries de SF. Notamment, celles sans prétention qui suivent une équipe qui vit tout plein d’aventures dans l’univers, sur un vaisseau ou une planète.

Si tu es un(e) fidèle parmi les fidèles, tu connais mon amour pour toute la franchise Stargate et pour Sanctuary. Et pour Lost Girl (même si ce n’est plus une série fantastique que de SF, et du moins les première saisons, même si j’ia bien sûr regardé jusqu’à la fin).

Cela faisait un bon moment que je n’avais pas regardé de série de SF comme je les aime et lorsque Killjoys et Dark Matter ont été diffusées en 2015, j’étais totalement passée à côté. Mais à plusieurs reprises, j’ai vu passer des tweets sur Killjoys et ayant terminé le visionnage de plusieurs saisons, je me suis dit qu’il serait temps de me pencher sur son cas. Et alors que je partageais sur Twitter la joie de cette découverte, on m’a gentiment glissé de jeter un œil à Dark Matter. Morale de l’histoire ? Vive les réseaux sociaux !

Lire la suite

Share

Consommez vos friandises sans modération !

Après mon dernier billet fleuve de la semaine dernière et avant mon prochain billet fleuve qui arrivera prochainement (le tout étant de quantifier avec précision le prochainement), je te propose cher lecteur, chère lectrice, un petit billet sans prétention pour te parler de ma tendresse pour les séries sans prétention.

Comme tu le sais, j’aime plus que tout les séries qui me transportent, qui résonnent en moi. Ce sont celles qui nourrissent mes monomanies obsessionnelles, dont je peux revoir encore et encore les épisodes sans jamais me lasser, sur lesquelles je peux écrire encore et encore sans jamais me lasser. Il y a aussi les séries qui m’intéressent, qui me font réfléchir, qui sont tout simplement bien faites et qui sont mes coups de cœur. Et puis, choyées dans mon p’tit cœur, il y a mes friandises.

Lire la suite

Share

Mes moments de télé Épisode 6/6 : du fun, du fun, du fun

Il est de ces billets, cher lecteur, chère lectrice, que tu découvres sur l’un de tes blogs préférés et qui te font tout de suite regretter de ne pas y avoir pensé. C’est ce qui m’est arrivé en découvrant et en savourant, semaine après semaine, les 100 moments de télé concoctés par la brillante équipe du Daily Mars.

Les passionnés ne manquent pas de qualités et les passionnés du Daily Mars ne dérogent pas à la règle : dans leur grande générosité, ils ont invité les sériephiles à partager à leur tour leurs moments de télé. La miss @amdsrs a proposé les siens sur son blog Un (é)cran de plus et j’ai décidé de faire de même ici.

Alors bien sûr, cher lecteur, chère lectrice, je ne te cache pas que ma première inquiétude a été de ne pas réussir à sortir de mes séries fétiches et donc de proposer des moments peu éclectiques. Mais au final, cette inquiétude n’avait pas vraiment lieu d’être, car ces billets n’ont pas pour but d’être objectifs, je ne me dois pas de balayer le spectre le plus large possible de séries. Ces billets doivent me ressembler. Il y a beaucoup de séries que je n’ai pas vues et que je ne verrai pas. Mes séries fétiches le sont parce qu’elles me transportent, alors il est normal qu’elles comportent la quasi-totalité de mes moments de télé. Toutefois, tu pourras trouver ici ou là quelques exceptions. Tu peux penser, cher lecteur, chère lectrice, qu’il est un peu facile (et réducteur) de ne retenir que les séries que j’ai vues le plus récemment. C’est vrai, mais si des moments mémorables ne me viennent pas spontanément de séries plus anciennes, c’est qu’à mes yeux, ils ne le sont pas tant que ça.

Afin d’organiser un minimum tout ceci, j’ai classé Mes moments de télé par thème.

SPOILER ALERT : si vous n’avez pas vu les séries ou les épisodes que j’évoque, que vous avez l’intention de les voir un jour et que le moindre spoiler vous est insupportable, la lecture de ces billets risque fort d’être périlleuse.

Mes moments de télé Épisode 6 : du fun, du fun, du fun

C’est vrai cher lecteur, chère lectrice, que j’aime particulièrement les séries sombres et tristes, les personnages névrosés, les intrigues tragiques. Mais j’aime aussi m’amuser et lorsque le sourire ou le rire arrivent spontanément au détour d’une scène ou d’une réplique, j’en redemande !

Lire la suite

Share

Mes moments de télé Épisode 2/6 : les cœurs se livrent

Il est de ces billets, cher lecteur, chère lectrice, que tu découvres sur l’un de tes blogs préférés et qui te font tout de suite regretter de ne pas y avoir pensé. C’est ce qui m’est arrivé en découvrant et en savourant, semaine après semaine, les 100 moments de télé concoctés par la brillante équipe du Daily Mars.

Les passionnés ne manquent pas de qualités et les passionnés du Daily Mars ne dérogent pas à la règle : dans leur grande générosité, ils ont invité les sériephiles à partager à leur tour leurs moments de télé. La miss @amdsrs a proposé les siens sur son blog Un (é)cran de plus et j’ai décidé de faire de même ici.

Alors bien sûr, cher lecteur, chère lectrice, je ne te cache pas que ma première inquiétude a été de ne pas réussir à sortir de mes séries fétiches et donc de proposer des moments peu éclectiques. Mais au final, cette inquiétude n’avait pas vraiment lieu d’être, car ces billets n’ont pas pour but d’être objectifs, je ne me dois pas de balayer le spectre le plus large possible de séries. Ces billets doivent me ressembler. Il y a beaucoup de séries que je n’ai pas vues et que je ne verrai pas. Mes séries fétiches le sont parce qu’elles me transportent, alors il est normal qu’elles comportent la quasi-totalité de mes moments de télé. Toutefois, tu pourras trouver ici ou là quelques exceptions. Tu peux penser, cher lecteur, chère lectrice, qu’il est un peu facile (et réducteur) de ne retenir que les séries que j’ai vues le plus récemment. C’est vrai, mais si des moments mémorables ne me viennent pas spontanément de séries plus anciennes, c’est qu’à mes yeux, ils ne le sont pas tant que ça.

Afin d’organiser un minimum tout ceci, j’ai classé Mes moments de télé par thème.

SPOILER ALERT : si vous n’avez pas vu les séries ou les épisodes que j’évoque, que vous avez l’intention de les voir un jour et que le moindre spoiler vous est insupportable, la lecture de ces billets risque fort d’être périlleuse.

Épisode 2 : les cœurs se livrent

Les histoires d’amour toutes mignonnettes avec des personnages tout mignonnets n’ont vraiment pas ma préférence. Voilà pourquoi je ne goûte guère les comédies romantiques (sauf celles qui ont l’un de mes chouchous au générique, évidemment). Voilà pourquoi la relation entre le Doctor et Rose ne m’a pas émue. Mais rassure-toi, cher lecteur, chère lectrice, je ne suis pas hermétique à toute histoire d’amour, il suffit simplement qu’elle soit dépourvue de tout sentimentalisme exacerbé. Et fort heureusement, cela arrive aussi.

Lire la suite

Share

Que Dieu bénisse les séries américaines

Aujourd’hui, cher lecteur, chère lectrice, j’ai décidé de me pencher sur un sujet sérieux : la place de la religion dans les séries made in USA. Mais quelle mouche m’a donc piquée ?

Non, je ne suis pas victime d’un soudain besoin de spiritualité en cette année de fin du monde. Je suis une simple Française athée, limite anticléricale, et j’ai toujours eu du mal avec cette présence omniprésente du religieux. Cela a été particulièrement le cas dernièrement, alors que je découvre à peine Friday Night Lights (honte sur moi, je sais). Le pilot, en particulier, compte de nombreuses scènes de prières collectives et j’ai ressenti une certaine gêne en les découvrant. J’ai donc décidé de l’expier en me penchant de plus près sur cet aspect, pour le moins fondateur, de la nation américaine et donc de la façon dont il est transcrit sur le petit écran.

Ce petit tour d’horizon est loin d’être exhaustif, totalement subjectif et sûrement de mauvaise foi.

Lire la suite

Share